Skip to content

Biosimilaires Canada fait l’annonce du président et du vice-président de son conseil d’administration

Montréal, Québec, le 1er mars 2021 – Biosimilaires Canada a le plaisir d’annoncer la réélection à l’unanimité de M. Michel Robidoux, président et directeur général de Sandoz Canada, à la présidence du conseil d’administration de Biosimilaires Canada.

M. Mike Woolcock, vice-président principal d’Apobiologix, a aussi été réélu à l’unanimité à la vice-présidence du conseil d’administration de Biosimilaires Canada.

La pandémie de la COVID-19 a affecté les systèmes de soins de santé comme jamais auparavant et les contribuables, les employeurs, les patients et les prestataires de soins de santé cherchent tous des moyens de générer des économies pour en assurer la pérennité. Les biosimilaires sont une solution importante. En effet, les biosimilaires sont des versions alternatives sécuritaires et efficaces de médicaments biologiques existants, dont la qualité, la sécurité et l’efficacité sont scientifiquement comparables.

M. Robidoux a fait remarquer que les avantages des biosimilaires ne peuvent être pleinement réalisés que si les régimes d’assurance médicaments adoptent des politiques qui soutiennent leur utilisation accrue, comme l’ont fait les régimes publics d’assurance médicaments de la Colombie-Britannique et de l’Alberta avec la mise en œuvre de politiques de transition réussies vers les biosimilaires en 20191,2. En vertu de ces politiques, les patients qui utilisent un médicament biologique pour traiter une maladie chronique font la transition d’un médicament biologique de référence à un médicament biologique biosimilaire sous la supervision de leur médecin traitant.

Ces politiques ont permis aux provinces d’offrir une couverture élargie aux patients pour de nouveaux médicaments innovants et de procéder à d’autres réinvestissements dans leurs systèmes de soins de santé sans affecter l’accès équitable aux soins ou les résultats cliniques des patients. D’autres provinces travaillent à la mise en place de politiques de transition vers les biosimilaires en 2021.

« Les médicaments biosimilaires jouent un rôle important dans la pérennité des soins de santé et dans les soins aux patients », a déclaré M. Robidoux. « La mise en place de politiques de transition vers les biosimilaires pourrait permettre au système de santé canadien d’économiser des centaines de millions de dollars, et constitue un choix responsable pour ceux qui cherchent à optimiser leur budget de médicaments ».

Un rapport d’octobre 2020 de l’Ontario Drug Policy Research Network (ODPRN)3 estime que les régimes d’assurance médicaments provinciaux pourraient économiser jusqu’à 425,6 millions de dollars par an en faisant la transition des patients traités avec trois des médicaments les plus vendus au Canada – Humira adalimumab, Enbrel etanercept et Remicade infliximab – vers des versions biosimilaires. Des économies comparables seraient possibles pour les régimes d’assurance offerts par les employeurs.

M. Woolcock a souligné qu’il existe une importante expertise pratique en biosimilaires au Canada, avec plus de 561 000 ordonnances remplies chaque année. Les biosimilaires sont largement utilisés en milieu hospitalier et en oncologie. Il y a également eu plus de 178 essais cliniques dans le monde entier impliquant environ 21 000 patients ayant fait une transition qui confirment que le passage d’un médicament biologique d’origine à un médicament biologique biosimilaire n’est pas associé à des problèmes majeurs d’efficacité, de sécurité ou d’immunogénicité4.

« Une approbation de Santé Canada confirme que les biosimilaires sont aussi sécuritaires et efficaces que les médicaments biologiques d’origine. Les biosimilaires apportent déjà une valeur considérable au système de santé canadien et sont sur le point de changer la donne en matière de dépenses en médicaments, tout comme l’ont été les médicaments génériques il y a plus de vingt ans », a ajouté M. Woolcock.

Michel Robidoux est président et directeur général de Sandoz Canada depuis 2010. Il a plus de 30 ans d’expérience dans les industries pharmaceutiques et d’équipements médicaux. Il contribue également activement à l’industrie pharmaceutique canadienne en tant que membre du comité exécutif de l’Association canadienne du médicament générique et membre du conseil d’administration de l’Association canadienne de gestion de l’approvisionnement pharmaceutique (ACGAP). M. Robidoux est titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires de l’Université du Québec à Montréal et a obtenu le titre d’A.S.C. (administrateur de sociétés certifié) du Collège des administrateurs de sociétés de l’Université Laval.

Mike Woolcock est vice-président principal chez Apobiologix, la division des produits biologiques d’Apotex. M. Woolcock a une riche expérience dans la direction d’opérations commerciales et d’approvisionnement et a travaillé partout dans le monde pour de nombreux projets internationaux. Il a également occupé de nombreux postes dans le domaine de la recherche et du développement au sein d’entreprises pharmaceutiques et de biotechnologies. M. Woolcock a obtenu son baccalauréat en biochimie et en génétique à l’Université La Trobe de Melbourne, en Australie.

À propos de Biosimilaires Canada
Biosimilaires Canada est une association nationale qui représente l’industrie des médicaments biosimilaires au Canada. Nos entreprises membres sont à l’avant-garde du développement et de la commercialisation de médicaments biosimilaires à l’échelle mondiale. Biosimilaires Canada joue un rôle de premier plan dans l’éducation des intervenants canadiens quant à la sécurité et l’efficacité des médicaments biosimilaires, et plaide en faveur de politiques qui soutiennent leur autorisation, leur remboursement, leur acception commerciale et leur utilisation accrue. Biosimilaires Canada est une division de l’Association canadienne du médicament générique. Visitez notre site à l’adresse www.biosimilairescanada.ca

À propos des médicaments biosimilaires5
Un médicament biologique biosimilaire, ou médicament biosimilaire, est un médicament biologique qui est très semblable à un médicament biologique dont la vente a déjà été autorisée. Santé Canada évalue toutes les informations fournies pour confirmer que le médicament biologique biosimilaire et le médicament biologique de référence sont similaires et qu’il n’y a pas de différences cliniques significatives entre eux en termes d’innocuité et d’efficacité. Les normes rigoureuses de Santé Canada pour l’autorisation signifient que vous pouvez avoir le même niveau de confiance en la qualité, l’innocuité et l’efficacité d’un médicament biosimilaire qu’en tout autre médicament biologique. 

Pour plus d’informations :
Hugo de Granpré
Association canadienne du médicament générique (ACMG)
Cellulaire : (514) 603-4268
Courriel : hugo@generiquescanadiens.ca
Site internet : https://generiquescanadiens.ca/

1 Site internet de B.C. PharmaCareBiosimilars Information for Patients.
2 Site internet de Alberta HealthBiosimilar drugs.
3 ODPRN, Octobre 2020: Potential Cost Implications of Mandatory Non-Medical Switching Policies for Biologics for Rheumatic Conditions and Inflammatory Bowel Disease in Canada.
4 Barbier, L. et. al. The Efficacy, Safety, and Immunogenicity of Switching Between Reference Biopharmaceuticals and Biosimilars: A Systematic Review, 31 mars, 2020.
5 Santé Canada, Médicaments biologiques biosimilaires au Canada: Fiche d’information

TÉLÉCHARGER
Biosimilaires Canada fait l’annonce du président et du vice-président de son conseil d’administration