Biosimilaires Canada

L'ACMG et Biosimilaires Canada félicitent Christian Dubé pour sa nomination au poste de ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec

Montréal, le 23 juin 2020 - La déclaration suivante a été faite par Jim Keon, président de l’Association canadienne du médicament générique (ACMG) et de Biosimilaires Canada au sujet de la nomination de Christian Dubé au poste de ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec :

« L’Association canadienne du médicament générique et Biosimilaires Canada félicitent Christian Dubé pour sa nomination au poste de ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec.

Le ministre Dubé prend la tête d’un ministère névralgique dans une période charnière, alors que la pandémie de la COVID-19 continue de se propager à travers le monde et pose des défis sans précédent pour les gouvernements, tant sur le plan de la santé que de l’économie et des finances publiques.

L’Association canadienne du médicament générique, Biosimilaires Canada et nos compagnies membres proposent des solutions qui contribueront à surmonter ces défis au Québec et à rendre le système plus efficace tout en générant des économies importantes, que ce soit par l’implantation de chaînes de distribution efficaces; d’une industrie pharmaceutique solide; et par un recours accru aux médicaments génériques et biosimilaires qui permettra de réinvestir dans la recherche, l’innovation et l’amélioration des soins pour les patients québécois.

Nos compagnies membres ont collaboré de près avec les différents paliers de gouvernement et nos partenaires internationaux tout au long de la crise pour atténuer les pénuries de médicaments dans le cadre de la pandémie de la COVID-19. Grâce à cette collaboration et au travail acharné des fabricants de médicaments génériques, les Québécois ont continué, malgré la pandémie, à avoir accès à la fois à leurs médicaments habituels et aux produits nécessaires pour traiter les patients.

Les médicaments génériques sur ordonnance sont utilisés pour remplir 76,6 % de toutes les ordonnances au Québec, mais ne représentent que 19,4 % des 7,8 milliards $ que les Québécois dépensent chaque année en médicaments d’ordonnance. Par rapport à de nombreux pays qui doivent compter uniquement sur l'importation de leurs médicaments d’ordonnance, le Canada et le Québec ont la chance de disposer d'une capacité et de moyens importants de fabrication de médicaments génériques sur leur territoire. Cela est particulièrement important en période de crise sanitaire comme la pandémie de la COVID-19.

Approvisionnement fiable
La pandémie a néanmoins exposé plusieurs domaines dans lesquels des améliorations doivent être apportées pour aider à assurer un approvisionnement durable en médicaments sur ordonnance pour l’ensemble des Québécois.

C’est dans ce contexte que l’ACMG a récemment publié sa Feuille de route pour un approvisionnement durable en médicaments d’ordonnance pour les Canadiens. Le document présente des solutions pour renforcer l'industrie pharmaceutique locale et garantir aux Canadiens et aux Québécois un approvisionnement sûr et durable en médicaments sur ordonnance. Elle identifie des moyens pour : renforcer la capacité de fabrication pharmaceutique du Canada; créer une chaîne d'approvisionnement pharmaceutique plus résiliente accompagnée d'une redondance accrue de l’offre; assurer le rôle du Canada au sein d'une chaîne d'approvisionnement mondiale fiable; et encourager la mise en œuvre d’une approche coordonnée pour mieux équiper le Canada pour les futures urgences sanitaires.

L'ACMG et ses entreprises membres s'engagent à travailler avec les gouvernements et les autres parties prenantes pour mettre ces leçons en application et contribuer à rendre la chaîne d'approvisionnement en médicaments sur ordonnance encore plus résiliente et plus sûre pour l’ensemble des Québécois.

Biosimilaires : Économies substantielles
La situation actuelle pose également des défis sans précédent pour les dépenses publiques à l’échelle mondiale. Tandis que les gouvernements entreprennent leur réflexion sur les manières d’aborder ces défis, la mise en œuvre d’une politique de transition bien contrôlée vers les médicaments biosimilaires se présente comme la mesure la plus importante que le gouvernement du Québec pourrait adopter pour économiser des centaines de millions de dollars, tout en maintenant les soins de santé de haute qualité auxquels les patients de la province sont habitués.

Les biosimilaires sont des médicaments sûrs et efficaces qui sont utilisés dans le traitement de maladies comme le cancer, le diabète, l’arthrite et les maladies intestinales inflammatoires. Un biosimilaire est un médicament biologique prouvé comme étant très semblable à un médicament biologique de référence et qui n’est plus protégé par des brevets. Les biosimilaires sont approuvés par Santé Canada après un processus d’examen rigoureux fondé sur des données probantes. Santé Canada affirme que ses « normes rigoureuses pour l’autorisation signifient que vous pouvez avoir le même niveau de confiance en la qualité, l’innocuité et l’efficacité d’un médicament biosimilaire qu’en tout autre médicament biologique ».

Les médicaments biologiques exercent une pression de plus en plus importante sur les finances publiques et les régimes d’assurances privés. Ces médicaments ne représentent que 1,1 % de toutes les ordonnances au Québec, mais ils comptent pour 30,5 % de la facture annuelle en médicaments de la province. À titre d’exemple, quatre des cinq médicaments qui ont coûté le plus cher au régime public québécois en 2019 sont des médicaments biologiques.

Les médicaments biosimilaires présentent une option responsable dont le Québec ne se prévaut pas suffisamment à l’heure actuelle. Selon un rapport récent du Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB), une adoption des médicaments biosimilaires à des niveaux comparables à ceux d’autres pays de l’OCDE aurait permis à l’ensemble des provinces canadiennes d’engendrer des économies de 345,6 millions $ pour l’année 2018, et des économies potentielles de 694,7 millions $ en 2021. La population québécoise représente 22,6 % de la population canadienne; ces économies pourraient donc s’élever à 157 millions $ au Québec en 2021.

Ces économies substantielles sont à portée de main et il est essentiel que le gouvernement adopte le plus rapidement possible une politique responsable et durable afin de permettre une transition bien contrôlée vers les médicaments biosimilaires, et ainsi pouvoir continuer à offrir aux patients du Québec les soins de santé de très haute qualité auxquels ils ont droit.

Entente de 2017 : Un partenariat durable et un impact économique considérable
La collaboration de l’ACMG, Biosimilaires Canada et nos compagnies membres avec le gouvernement du Québec existe depuis plusieurs années. Selon les données émanant du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec, l’industrie du médicament générique employait 5780 salariés au Québec en 2018.

De plus, l’entente de cinq ans conclue en 2017 avec l’ACMG et le ministère de la Santé et des Services sociaux pour l’approvisionnement du Québec en médicaments génériques permet au Québec de réaliser des économies de plus de 300 millions $ par année grâce à des réductions de prix additionnelles et au lancement de nouveaux médicaments génériques moins chers.

L’ACMG, Biosimilaires Canada et nos compagnies membres font partie de la solution, et nous sommes prêts à continuer de travailler avec le gouvernement pour surmonter les défis actuels et adopter des approches responsables afin de continuer de rendre les soins aux patients durables et abordables maintenant et pour les années à venir. »

À propos de l’Association canadienne du médicament générique (ACMG)
L’Association canadienne du médicament générique représente l’industrie canadienne du médicament générique, qui joue un rôle important dans la limitation des coûts du système de santé au Canada. Les médicaments génériques servent à remplir 76,6 % de toutes les ordonnances, mais ils comptent pour seulement 19,4 % des quelque 7,8 milliards $ que les Québécois dépensent annuellement pour leurs médicaments d’ordonnance. Pour plus d’information, visitez generiquescanadiens.ca.

À propos de Biosimilaires Canada
Biosimilaires Canada est l'association nationale qui représente l'industrie des médicaments biosimilaires au Canada. Ses sociétés membres sont à la fine pointe du développement et de la commercialisation de médicaments biosimilaires à travers le monde. Les médicaments biosimilaires sont approuvés par Santé Canada comme étant aussi sûrs et efficaces que leurs médicaments biologiques de référence et sont développés selon les mêmes normes de qualité. Les médicaments biosimilaires représentent une occasion importante d'adopter des traitements de pointe tout en répondant aux exigences de rentabilité des systèmes de soins de santé au Canada. Biosimilaires Canada est une division de l'Association canadienne du médicament générique. Visitez-nous à www.biosimilairescanada.ca/.

Source : Association canadienne du médicament générique (ACMG)
www.generiquescanadiens.ca
514-286-6061
acmg-quebec@generiquescanadiens.ca

 

TÉLÉCHARGER